web: services web et publicité internet Google.

Garantie premières positions et augmentation de visiteurs avec la publicité sur internet.

web: services web et publicité internet Google.

Garantie premières positions et augmentation de visiteurs avec la publicité sur internet.

8 choses qu’il faut savoir sur les blocs cuisine

En tant que noyau de la famille, les éléments de cuisine d’aujourd’hui peuvent présenter des styles complètement différents, mais leur disposition est toujours axée sur la fonction. Peu importe sa configuration et l’espace disponible, certaines règles d’installation de base doivent être respectées pour en faire un endroit confortable et sécuritaire. Dans cet article, nous vous présentons l’essentiel à savoir sur les blocs cuisine. 

Évaluez votre budget

En termes de travaux à effectuer, la cuisine est la pièce la plus chère de la maison. Il en coûterait de 6 000 à 8 000 euros voire plus pour équiper une cuisine de 10 m² (un logement pouvant accueillir 4 à 5 personnes). Ce prix comprend la fourniture du mobilier milieu de gamme avec plan de travail (en moyenne 3 000 euros, hors électroménager), la pose, le carrelage du dosseret, la plomberie, la robinetterie, l’électricité et la peinture.

Selon le mobilier choisi (dans un grand espace professionnel ou une cuisine), le prix peut être multiplié par dix ! Dans tous les cas, n’hésitez pas à négocier : une fois que le cuisiniste a réalisé votre plan de cuisine et sélectionné le matériel, le prix peut être réduit de 30 % ! Si vous avez un petit magasin, il existe plusieurs marques qui proposent des cuisines à des prix abordables.

Blocs cuisine : s’adapter au volume de la pièce

En plus du style de vie, l’aménagement d’un bloc cuisine est basé sur sa forme et sa surface utilisable :

 Couloir cuisine : Dans une pièce longue et étroite (moins de 2,40 m de large), la disposition la plus sensée s’appelle « l’alignement », où tous les éléments sont juxtaposés le long d’un même mur. A partir d’une largeur de 2,40 m, il est envisageable de l’installer en parallèle sur deux murs longitudinaux. Cependant, un passage de 1,20 m doit être laissé pour éviter que les portes de deux meubles opposés n’entrent en collision lors de leur ouverture. La circulation entre les zones actives peut être linéaire ou triangulaire.

Cuisine de taille moyenne : La disposition la plus courante est la forme en « L », et la circulation triangulaire donne au mouvement un bon degré de liberté. De 10 à 12 mètres carrés, un véritable coin repas peut être créé. De plus, la cuisine peut être déployée en « U » sur trois murs pour offrir le meilleur espace de travail et de rangement.

Disposition générale des meubles de cuisine

La tendance actuelle est de réduire les meubles et d’augmenter les accessoires. Le mobilier adopte l’esprit nomade (pieds apparents, mobile), bourré d’astuces : coins de plateau tournant, rotateurs coulissants, bacs de tri, chariots de sécurité ménagers, planches à repasser escamotables, etc.

Tous les blocs cuisines ne sont pas identiques !

Si tout le monde prépare dans la cuisine, tout le monde utilisera alors cette pièce à ses propres fins. Certaines personnes y mangent, d’autres non, certaines familles aiment y traîner, tandis que d’autres pensent que c’est juste une pièce ordinaire. Véritable reflet de la cellule familiale et de son mode de vie, la cuisine en bloc s’adapte à diverses situations et est donc « unique ». Car même si les devis sont standardisés, les devis réalisés par les cuisinistes et autres fabricants suffisent à répondre aux besoins de rangement, d’esthétique et d’ergonomie de chacun. En savoir plus ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.