Le Président Emmanuel Macron a promis aux professionnels du secteur immobilier que les offres vont grandement croitre. Cependant, les professionnels commencent désormais à douter de la crédibilité de cette affirmation. En effet, depuis le début de cette année, tout espoir ainsi que tout optimisme semblent s’effacer. Le gouvernement n’a pas encore pris des mesures très favorables pour le secteur, au contraire, elles risquent de desservir l’activité.

Le Président Emmanuel Macron a promis aux professionnels du secteur immobilier que les offres vont grandement croitre. Cependant, les professionnels commencent désormais à douter de la crédibilité de cette affirmation. En effet, depuis le début de cette année, tout espoir ainsi que tout optimisme semblent s’effacer. Le gouvernement n’a pas encore pris des mesures très favorables pour le secteur, au contraire, elles risquent de desservir l’activité.

Les dispositifs qui viennent d’être supprimés

Actuellement, les professionnels de l’immobilier et les entreprise de rénovation Sète sont vraiment inquiets, en ce qui concerne la mesure prise par le gouvernement. Une mesure qui consiste à faire disparaitre l’Aide personnalisée au logement ou APL Accession. En effet, les ouvriers ainsi que les promoteurs sont un peu confus. Pourquoi le gouvernement veut-il supprimer le dispositif qui a été mis en place pour favoriser les particuliers qui veulent construire un logement ? Ce dispositif a pour principal objectif d’inciter toutes personnes à construire en promouvant les mises en chantier.

De plus, pour ce qui concerne les logements individuels, l’État a aussi décidé de supprimer le dispositif éco-PTZ, pour les particuliers qui veulent en construire au sein des zones B2 et C. Et pour les personnes qui peuvent encore jouir de ce dispositif éco-PTZ, le gouvernement a fait une petite rectification sur les montants du financement, en les diminuant. D’un autre part, à propos des logements collectifs, les bailleurs de fonds sont vraiment obligés à payer une TVA en augmentation.

C’est évident, toutes les décisions du gouvernement ne font qu’empirer le cas du marché immobilier. En effet, l’État ne favorise pas les investisseurs ainsi que les acheteurs, ses décisions ne font que les faire reculer. Les conditions dans l'investissement immobilier commencent à devenir de moins en moins intéressantes, en supprimant ces dispositifs. C’est vraiment l’opposé de la promesse du Président.

C’est l’opposé de la promesse qui se produit

Vu les mesures prises par le gouvernement actuel, la promesse du Président Emmanuel Macron ne va jamais se réaliser. En fait, c’est l’opposé qui se produit pour l’instant. En d’autres termes, ce sont les professionnels du secteur de l’immobilier, qui sont sous le coup et la situation actuelle risque de les mettre en difficulté, selon Christophe Boucaux, le futur délégué général de LCA-FFB. En effet, on a constaté un risque de recul de 30% à 40% en ce qui concerne la mise en chantier des HLM, durant les années à venir. De plus, ce recul a été déjà aperçu depuis 2018, avec 160 000 de mises en chantier par rapport à 120 000 en 2017. Une diminution assez considérable et non négligeable. À espérer que la loi Elan va changer la donne, dans le cas contraire, la promesse présidentielle risque d’être complètement fausse, une utopie.

Franck

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot hwxgm ?

Fil RSS des commentaires de cet article